Sornac

logo-aappma-sornacTruite Sornacoise, la passion retrouvée.

Le plateau de Millevaches a depuis longtemps dépassé nos frontières départementales et régionales.
Trop souvent dépeint comme un endroit hostile et froid, sauvage et rustique, il n'en est rien et c'est même tout le contraire.
Celui qui un jour est passé par ce lieu garde un souvenir empreint d'authenticité.

sornac-04

Plateau aux mille sources limpides et pures, le poisson trouve son élément pour y vivre et se développer.
De Saint Rémy à Saint Germain Lavolps, de Millevaches en passant par Saint Setiers, l'AAPPMA "La Truite Sornacoise" préserve son patrimoine.
Le préserver veut dire aussi le gérer avec une politique claire qui se traduit entre autre par une écoute attentive des pêcheurs, par un entretien régulier des berges, une non introduction de poissons d'élevage dans les ruisseaux.

Alors les belles mouchetées que vous aurez la chance de ferrer seront sauvages, pleine d'énergie, et n'auront pas rejoint votre panier sans avoir livré un beau combat.

sornac-01Alors les "rentabilisateurs" de carte risquent d'être déçus, mais les puristes, ceux pour qui la pêche reste une passion se régaleront d'avoir croisé dans leur partie de pêche quelques autochtones tâchetées rouge et noir.

Pour conclure, je voudrais emprunter au chanteur Renaud quelques "vers" d'une de ses chansons.

Je vous laisse juger de sa "philosophie piscicole".

sornac-02

Quand elle est montée sur ma mouche
Je l'ai ferrée comme un salaud
Mais je l'ai embrassée sur la bouche
Avant de la remettre à l'eau.
Ma jolie farouche
Retourne vite te cacher
Sous un caillou, sous une souche
Pour vivre libre, vis planquée.
Tu viens d'échapper à la mort
Te crois pas pour autant sauvée
Chaque que fois que reviens l'aurore
C'est la vie le vrai danger.
Je Cruel (Renaud Séchan)

 

À bientôt chez nous... Chez vous!

Carte territoire AAPPMA_SornacCliquez sur l'image pour l'agrandir

La réglementation :

La date officielle d'ouverture de la pêche en première catégorie en Corrèze a été fixée au samedi 12 Mars 2011.
La date de fermeture est prévue le 18 Septembre 2016.
Concernant la Truite Sornacoise, il est bon de rappeler qu'il est obligatoire de posséder une carte de pêche avant de pouvoir commencer son loisir favori.
Il existe plusieurs permis différents : voir cartes de pêches

Afin de répondre à une demande la fédération a mis en place en 2008 un permis spécial "découverte femme" au prix de 32 euros.

Celles-ci pourront alors pratiquer toutes sortes de pêche seules ou accompagnées en première comme en deuxième catégorie.
La carte journalière ainsi que la carte hebdomadaire viendront en complément.
Bien entendu, il existe toujours le timbre halieutique qui vous permet de pouvoir pêcher dans de nombreux départements.
Rappelons que la taille de la truite est de 20 cm et que le nombre de prises est limitée à 6 par jour.

Attention à certaines dates d'ouverture différées (le goujon par exemple).

En cas de problème n'hésitez pas à consulter sur le site de la fédération de pêche de la Corrèze : rubrique réglementation

La gestion :

La gestion et la préservation du patrimoine piscicole passent obligatoirement par la connaissance de son milieu.
Pour cela il existe un outil formidable : la pêche électrique.
La Truite Sornacoise n'hésite pas, lorsqu'elle en sent le besoin, d'en effectuer sur ses rivières et ruissaux.

Une pêche électrique donne une idée très précise des populations de poissons présentes dans les cours d'eau.

A titre d'information nous allons vous donner un compte rendu de 2 pêches électriques réalisées, par la maison de l'Eau et de la Pêche de la Corrèze de Neuvic, sur les rivières la Diège et la Liège.

sornac-06Pêche électrique sur la Diège :

Cette pêche a été effectuée au mois de Juillet. A cet endroit la profondeur moyenne de la rivière est de 0,7m. La longueur prospectée est de 107m pour une largeur moyenne de 6,5m.

Il a été recensé :

Chabot (cottus gobio) : 57
Goujon (Gobio gobio) : 42
Loche franche (Nemacheilus barbatulus) : 26
Vairon : 566

Truite fario (Salmo trutta fario) : 102 dont 19 poissons "maillés".

sornac-07Pêche électrique sur la Liège

Cette pêche a été effectuée au mois de Juillet. A cet endroit la profondeur moyenne de la rivière est de 0,55m. La longueur prospectée est de 104m pour une largeur moyenne de 6,7m.

Il a été recensé :

Chabot (cottus gobio) : 2
Goujon (Gobio gobio) : 132
Loche franche (Nemacheilus barbatulus) : 46
Vairon :132

Truite fario (Salmo trutta fario) : 62 dont 14 poissons "maillés".

Les lieux de Pêche :


sornac-10Le Plan d'eau des Chaux

Situé à coté du camping, le plan d'eau municipal des Chaux offre aux pêcheurs la possibilité de pouvoir faire de belles prises.

D'une superficie de 4 hectares cet étang héberge de magnifiques carpes, tanches gardons et goujons.

Pendant la période estivale, des lâchers réguliers de truites sont effectués.

Classé en premiere catégorie, il fait l'objet d'une réglementation particuliere.
La pêche en bateau y est interdite et le nombre de truites prises ne peut excéder 10 par journée.
Il est obligatoire de s'être acquitté d'une carte à la journée avant de pouvoir pêcher.
Celles ci sont en vente chez les dépositaires habituels.

Les principaux ruisseaux


sornac-08Les deux cours d'eau principaux gérés par la Truite Sornacoise sont la Liège et la Diège.

Toutes les techniques de pêche autorisées y sont possibles, de la mouche au lancer en passant par l'inévitable vers de terre.

La qualité de l'eau permet à de nombreuses espèces d'y résider. Goujons, loches franches, chabots et autres vairons partagent le domaine avec "dame fario". La présence de moules perlières est un indice supplémentaire de la bonne qualité de ces deux rivieres.

Parmi les autres ruisseaux possédant une population pisciaire interessante on peut noter :
sornac-09Le ruisseau de BEYSSAC
Le ruisseau de CHASSELINE
Le ruisseau de ROCHEFORT (pas intégralement)
Le ruisseau de GUILLERIN
Le ruisseau de BEAUNE
Le ruisseau de CROS LES GANES

Il est important de rappeller que tous les cours d'eau gérés par la Truite Sornacoise sont en première catégorie, donc soumis à la réglementation en vigueur "première catégorie".

La parole aux pêcheurs :

sornac-11Nous avons voulu donner la parole aux pêcheurs, car si ils y en a qui sont bien placés pour en parler ce sont bien tous ces gars qui arpentent régulierement les berges des cours d'eau, nous font part de leurs ressentis, de leurs inquétudes mais aussi de leurs satisfactions.

Ils ont bien voulu se prêter à notre jeu et nous confier leur expérience. Merci à eux.

A tout seigneur tout honneur, pour notre premier témoignage c'est Eric GUICHARD, président de la société de pêche qui a bien voulu s'y jeter. Il tient a nous parler de la pêche à la mouche.

"La pêche à la mouche, beaucoup la connaisse. Loin de moi de vouloir apporter quelques conseils sur cette pratique car débutant comme confirmé, tout le monde y trouve son compte. Par contre, du canton de sornac je peux en parler !" continue Eric "Je ne pense pas qu'il est de moment plus privilégié que de se retrouver un soir de Juin sur la Diége ou sur la Liége lorsque les truites sont dehors. Même si les poissons restent de taille modeste (une truite de 30 cm est déjà un très beau poisson ). En fait un des plaisirs est de se retrouver seul sur ces rivières. Certes, la pression de pêche existe, mais il reste toujours possible de trouver chez nous, 1 ou 2 kms de rivière sans pêcheur. C'est ce qui fait partie du charme de ces lieux. Quoi de plus magique que de se retrouver seul face aux gobages dans cet environnement si sauvage et préservé ! Là, vous pourrez prendre votre temps et admirer une nature telle qu'elle devrait être partout. Lorsque les truites sont sorties il n'est pas rare de faire de formidables pêches et nous conseillons bien sûr le no kill. Bien sûr comme je le disais précedemment les poissons sont de petite taille, mais le fait d'évoluer dans cet univers uniquement "animal" est de plus en plus rare et privilégié. J'ai pêché plusieurs endroits du monde, avec des lieux fantastiques, des poissons plus gros. Mais malgré tout je reviens toujours pêcher la Liége ou la Diége avec le même plaisir. Les meilleurs mois pour cette technique de pêche sont les mois de Mai et Juin (bien qu'en fonction du temps des surprises existent). Juillet et Aout sont en dessous mais restent corrects pour la mouche".

En conclusion Eric nous fait passer un message, son message. "Prenez le temps, observez le fond, l'eau, les insectes, les poissons. Après plusieurs parties de pêche vous pourrez comprendre ce qu'est l'osmose entre l'homme, la mouche, la truite et la nature ; Un moment authentique, un vrai !".

galets2

"La Haute Corrèze je ne la connaissais que pour avoir été chercher les champignons et pour l'avoir traversé en train". Forcément l'endroit n'avait pas échappé à cet ancien conducteur de la SNCF, passionné de nature et de pêche. "Grâce à un ami qui posséde une petite maison à Sornac, dit Jean-Marie, j'ai eu l'opportunité de pouvoir pratiquer mon sport favori la pêche". Habitant la ville de Brive, notre ami ose sans aucune arrière pensée la comparaison entre la Haute et la Basse Corrèze. "Des espèces ont entiérement disparues de nos cours d'eau sur le bassin de Brive sans trop en connaître les raisons. Alors quand je viens par ici et que j'ai la possibilité de pouvoir attrapper une fario, une vraie je suis hyper heureux. Ma petite fille aussi d'ailleurs car c'est souvent elle qui la mange".

Depuis 5 ou 6 ans que Jean-Marie monte sur le plateau il a essayé toutes les techniques, mais celle qu'il privilégie c'est la pêche aux leurres. "Je pêche à la cuillère, à la cuillère vaironnée, mais ce que je préfére c'est encore le rapala. Quand elles sont dehors et qu'elles en veulent, c'est un régal. Mais rassurez vous j'en loupe plus que j'en attrappe car la pêche au rapala n'est pas aussi simple que l'on pourrait le penser". Du haut de ces 60 ans JM comme ses potes l'appellent, se laisse aller à un brin de poésie ; cela sera sa conclusion : "il n'y a rien de plus calme et plus reposant que d'aller sur les bords de la Diége muni d'une canne de 4 mètres pour faire une bonne friture de goujons avec pour seule radio le clapotis de l'eau sur les cailloux".

galets2

Plus de 120 saisons de pêche pour Bernard et Fernand les deux frangins. Quand on leur parle des truites du plateau, ils savent ce que cela veut dire et se délectent presque avec ironie des paroles de pêcheurs amateurs qui leur expliquent qu'ils en ont attrappé 2 mais loupé 4 belles.

Fernand raconte : "on a commencé à pêcher avec notre père. Il y avait du poisson même dans la moindre rigole, alors cela a énormement facilité notre apprentissage. On prélevait ce que l'on avait besoin, le restant repartait à l'eau". Leur premier matériel, pas compliqué : un morceau de noisetier, du fil à coudre, une épingle retournée. "J'ai acheté le premier permis de pêche qui a été instauré, cela devait être en 1949 poursuit Bernard, depuis je n'ai pas cessé". Cette année ils en ont attrappé 218, "c'est mieux que l'année dernière, ajoutent ils de concert, car à cause d'une mauvaise météo on n'avait pas dépassé la centaine. La première année où nous nous sommes arrêtés de travailler on en avait fait plus de 800, mais on y était tous les jours"... C'était en 1984.

Les meilleurs coins, les meilleurs moments, la meilleure technique, tout, ils connaissent tout. Leur secret ils ont bien voulu nous le dévoiler, enfin presque tout. "Tu vas sur la Diége, au vers, après un bon coup d'eau et là tu vas en faire de la truite". Merci les gars mais ce secret il appartient à polichinelle. Allez sans rancune, bonne pêche à vous et au plaisir de continuer à vous voir encore de nombreuses saisons sur les bords des ruisseaux sornacois. Ils vous appartiennent un petit peu... Depuis le temps

galets2

Nicolas et Ludovic sont frères. Ils ont respectivement 12 et 15 ans. "Nous avons commencé jeune à pêcher car notre père Michel est un passionné".

Il est vrai que la collection de coupes et trophées qui trône dans le séjour prouve toute la passion qui habite le père. "Toutes ces récompenses ont une histoire, se plait à nous dire Michel, mais celle que je préfere est certainement le trophée Jean BARRET qui est offert au vainqueur du concours de Sornac. Le concours est très sympathique, il y règne cette odeur d'antan pleine de simplicité et de convivialité".

Pour Ludovic la pêche reste un moment de détente lorqu'il peut s'échapper "cela devient un peu plus compliqué d'aller au bord de l'eau car actuellement je suis en apprentissage et puis il commence à y avoir les copines..."

Nicolas lui est tributaire de son père mais ne loupe jamais une partie de pêche en sa compagnie. "Je pratique pas beaucoup la pêche en ruisseau à part pour faire une friture, je préfere le plan d'eau où on peut avoir souvent d'agréables surprises. Quand le bouchon s'enfonce on ne sait pas se qu'il y a dessous".

Une harmonisation et un prix raisonnable du permis de pêche ont permis à Michel, le papa, de pouvoir continuer à offrir ce loisir à ses enfants. "Il est vrai qu'entre le prix de la carte plus l'achat du matériel, des fois cela fait un peu cher, mais quand on peut se retrouver en famille au bord de l'eau çà n'a pas de prix.".

Pour Nico et ludo la conclusion est simple "d'aller à la pêche nous a appris à devenir patient".

C'est bien, car aux dire des parents ils en avaient besoin.

Les dépositaires :

Bar restaurant LALIRON
Chez NANOU
Le Bourg
19290 - Millevaches
tél. : 05 55 95 63 08

Bar Restaurant La Fontaine
Chez NATHALIE
Place de l'église
19290 - Sornac
tél. : 05 55 94 30 54

Syndicat d'initiative
Le Bourg
19290 - Sornac
tél. : 05 55 94 62 66

Bureau de la Truite Sornacoise :

Président de l’A.A.P.P.M.A :

GUICHARD Eric
Tél: 06 67 11 31 83

Trésorier de l’A.A.P.P.M.A :

GORSE Laurent
Tél: 06 50 16 19 93

Vice Président de l’A.A.P.P.M.A :

FAUBERT Michel

Secrétaire de l’A.A.P.P.M.A :

CROIZET Franck

Galerie de l'APPMA de Sornac